Aller au contenu

Messages recommandés

Tout sur le lavage

 

Le lavage de votre auto est une étape importante car elle doit être effectuée régulièrement (toutes les semaines ou tous les 15 jours) et de façon optimale pour ne pas créer de microrayures ou d'hologrammes. C'est la base même du Detailing. Il permet de retirer les contaminants, préserver votre verni et mettre en valeur votre Detailing / Valeting. Le choix des produits et des accessoires est capital mais encore faut-il avoir une bonne technique de lavage.

 

Swirl.jpg

Microrayures

 

Hologramme.jpg

Hologrammes

 

Le diagramme ci-dessous représente une coupe de la carrosserie avant et après un lavage :

 

diagramme-1.gif

 

On passe d'une contamination légère à une contamination mineure. Cela signifie que le lavage ne viendra pas a bout de tous les contaminants comme par exemple les points de goudron. Il est "juste" un entretient régulier de votre véhicule et la première étape d'un Detailing ou Valeting complet. L'étape suivante (cf. Les étapes à suivre en Detailing) qui est la décontamination via l'utilisation de la clay permet de venir à bout de toute la contamination de surface. En aucun cas durant un lavage il ne faut frotter ou gratter ; c'est les produits qui doivent agir, pas vous. :excl:

 

Le lavage s'effectue en plusieurs étapes :

Elles vont être détaillées ci-après. Il s'agit cependant d'explications sur la méthode en général et les techniques en particulier afin d'avoir une référence pour effectuer un lavage dans les règles de l'art. Ce n'est en aucun cas un rituel précis à observer vu que les étapes varieront en fonction du degré de salissure de la voiture et que chacun a ses variantes ou astuces. Par exemple, je n'utilise qu'un seul gant de lavage que je retourne mais je le rince méticuleusement et que j'inspecte avant de le replonger dans le seau de shampoing. :w:

 

Avant de commencer :

 

Il faut opérer par temps correct : vent faible, température acceptable. Il faut éviter les températures trop basse sinon l'eau va geler au contact de la carrosserie ainsi que les temperatures trop chaudes ou les produits et l'eau risquent de sécher sur la carrosserie et provoquer des traces. Le lavage doit donc se faire à l'ombre de préférence et sur une carrosserie froide.

 

Faite un tour rapide de votre voiture pour juger de son état et décider des étapes que vous allez suivre (rincage, prélavage, shampoing, ...) et des produits et matériels nécessaires. Préparez tout ce dont vous avez besoin afin d'optimiser le temps passé et avoir tout sous la main quand c'est nécessaire.

 

Le rincage :

 

Cette étape est quasiment toujours nécessaire à moins de n'avoir que très peu de contaminant. Elle permet d'enlever une bonne partie de la contamination sans action mécanique (et donc sans risque de faire des microrayures) et facilite le lavage en ramollissant les saletés qui restent présentes sur la surface.

 

Le rincage consiste à mouiller la surface à l'aide d'un tuyau d'arrosage ou d'un nettoyeur haute pession. On commence par les parties les plus sales (jantes, passage de roue, bas de caisse) puis on rince toute la voiture de haut en bas. On utilise le mode douchette et non le jet pour le tuyau d'arrosage ou un jet diffu pour le nettoyeur haute pression (la rotabuse est à proscrire en Detailing). Ce dernier ne doit pas depasser les 100 bars afin de ne pas endommager le verni.

 

On opère à un metre de la carrosserie et on veille à garder un angle de 45 degrés de facon à chasser les contaminants. Avec un angle droit (90 degrés), les contaminants sont poussés dans la carrosserie et s'y incrustent davantage. On apportera une attention particulère aux zones sensibles (impact, verni ecaillé, ...) en evitant de passer dessus surtout au nettoyeur haute pression. :non:

 

Le prélavage :

 

On effectue un prélavage lorsque la carrosserie est fortement contaminée afin de retirer une grosse partie des contaminants avant le lavage. Le prélavage se faisant sans action mécanique (contrairement au gant qui glisse sur la carrosserie), il est sans risque de microrayure et réduira les risques dans la phase de lavage vu qu'il y aura moins de contaminants. ;)

 

Le prélavage se fait soit à la mousse à l'aide d'une foam lance ou d'un foam gun soit avec un produit dédié à l'aide d'un pulvérisateur à pré-pression ou d'un spray.

 

Dans le cas de la mousse, on utilise du snow foam qui est un shampoing moussant, produisant une mousse dense qui tient sur la carrosserie. La mousse va agir quelques minutes et décoller et mettre en suspension les particules les plus grosses, minimisant ainsi les risque de micro-rayures lors du passage du gant dans la phase de lavage. En tombant sous l'action de la gravité, elle embarque avec elle les contaminants qui ont été décollé. Il est fréquent d'augmenter le pouvoir nettoyant de la mousse en y ajoutant une dose de shampoing (moussant de préférence).

 

La foam lance s'utilise raccordée à un nettoyeur haute pression tandis que le foam gun s'utilise raccordé à un tuyau d'arrosage. Pour l'utilisation d'un foam gun, il est necessaire d'avoir une bonne pression dans son réseau de distribution d'eau sous peine de ne pas produire assez de mousse. La foam lance fera toujours plus de mousse que le foam gun du fait de la pression du NHP. Pour obtenir d'avantage de mousse, il est préférable de remplir le réservoir (foam gun ou foam lance) avec de l'eau chaude.

 

Utilisez une snow foam a pH neutre afin qu'elle n'attaque pas la cire (protection, durabilité). Laisser la agir quelques minutes avant de rincer, le temps qu'elle tombe à terre. Ne tardez pas trop non plus car par temps chaud elle peut sécher et par temps froid geler.

 

dsc0207ix.jpg

 

Dans la ces d'un prélavage avec un produit spécifique, on l'utilise dans un pulvérisateur à pré-pression ou un spray classique. Attention dans ce cas à utiliser des produits qui n'attaquent pas la protection dans le cas d'un entretient régulier et à bien respecter les dilutions du fabriquant. Ces produits sont en général assez visqueux et collent à la carrosserie afin d'attaquer le film routier. Apres avoir posé quelques minutes, on procède comme pour la mousse à un rincage méticuleux au tuyau d'arrosage.

 

DSC00749.jpg?t=1237239680

 

DSC00751.jpg

 

Le lavage des jantes :

 

On commence toujours par laver les jantes, les passages de roues et les pneus en premier car il risque d'y avoir des projections sur la carrosserie. De cette facon, après le lavage de la carroserie, il n'y a plus de contaminant ni de projection de produit jante sur celle-ci.

 

Le lavage des jantes peut se faire avec un shampoing pour carrosserie dans le cas d'un entretient régulier ou à l'aide d'un produit pour jante si la contamination est plus importante. Ces derniers sont classés en deux catégories en fonction de s'ils sont fait pour un usage régulier sur des jantes relativement peu sale ou s'ils sont destinés à des jantes négligées. La dilution du produit jante peut aussi le classé tantôt dans la catégorie des nettoyants courants/légers et tantôt dans celle des nettoyants forts. Enfin, il existe un dernier type de produit : les désoxydants. Ils n'ont pas de pouvoir nettoyant à la base (même si l'on trouve des désoxydants combinés à des nettoyants léger) ; ils sont fait pour réagir avec les particules de fer des plaquettes et les dissoudre.

 

Le nettoyage des jantes se fait à l'aide d'un gant dédié dans le cas de l'utilisation d'un shampoing. Si l'on emploi un nettoyant jante, on utilisera des pinceaux et brosse pour accéder à tous les recoins en fonction de la forme des jantes. Ces pinceaux et brosse sont également dédiés aux jantes. On pulvérise le nettoyant jante, on le laisse agir et on travaille la surface avec le pinceau ou la brosse. On fera attention aux éclaboussures : d'une part ça sali et d'autre part les produits peuvent entre relativement agressifs pour la peau. L'idéal est de porter des gants à usage unique. Ensuite, on rince bien la jante au tuyau ou au nettoyeur haute pression surtout dans le cas d'utilisation de nettoyant puissant (généralement fortement acide ou fortement basique). Si la saleté persiste, on procède à un deuxième passage et/ou si l'on a utilisé un nettoyant léger on repasse avec un nettoyant plus fort.

 

Pour les pneus, on utilise un APC ou un produit dédié que l'on pulvérise sur le pneu. On le brosse avec un brosse réservée à cet usage et on rince. Cela permet d'avoir un pneu propre en profondeur, améliorant le rendu et la tenue dans le temps des dressing pour pneu.

 

DSC01140.jpg

 

Pour les passages de roues, on utilisera également un APC ou un degreaser (dégraissant) que l'on spray puis brosse (toujours avec une brosse réservé à cet usage). On rince au tuyau d'arrosage ou au nettoyeur haute pression.

 

Les pneus et passage de roues sont à nettoyer avant la jante car les produits pulvérisés peuvent aller sur la jante et les saletés décollées peuvent venir également la contaminée.

 

Le lavage de la carrosserie :

 

Le principe du lavage est d'enlever la saleté de surface en évitant de faire des microrayures. Les tourbillons (microrayures circulaires) sont typiques d'un lavage avec des mouvement en cercle et à l'aide d'une éponge qui racle la saleté, la garde à sa surface et la traine sur la carrosserie. Le choix du matériel et des produits est donc primordial. On privilégiera l'utilisation d'un gant en microfibre ou en mouton naturel de façon à capter les contaminants vers l'intérieur des fibres ou des poils et éviter de faire des microrayures. Le gant en mouton est plus moelleux et plus épais que le gant en microfibre mais aussi légèrement abrasif (il peut marquer les vernis les plus tendre) et est plus fragile. Il résiste en effet moins bien au shampoing les plus forts...

 

On veillera également à utiliser la méthode des deux seaux pour ne pas contaminer l'eau de lavage ainsi qu'au moins un grit guard dans le seau de rinçage. Ce dernier évite les remous et garde les contaminants emprisonnés au fond du seau. Il sert également à frotter son gant pour le nettoyer des contaminants. Il est donc indispensable pour minimiser au maximum le risque de faire de microrayures. Pour ceux qui doutent de l'efficacité du système, il suffit d'observer l'eau de lavage restant à la fin et l'eau de rinçage ; les contaminants ne sont présents que dans le seau de rincage.

 

DSC01123.jpg

 

Au risque de me répéter, le choix des accessoires est capital : il ne faut pas hésiter à investir dans un gant en mouton de qualité ou un gant en microfibre le plus épais possible. Les contaminants doivent être capté par le gant en profondeur afin d'éviter tous risque de micro-rayures sur la carrosserie. Les éponges en mousse classiques sont donc à proscrire. Utilisez des éponges en microfibres si vous n'aimez pas les gants ou en mousse alvéolées de façon à ce que les contaminants ne soient pas en contact avec la surface du véhicule.

 

Le shampoing doit aussi faire l'objet de réflexion : veut on un shampoing lustrant pour booster le rendu de la carrosserie ou un shampoing neutre pour préserver le rendu de la cire ? Son pouvoir nettoyant doit être fonction de la contamination présente : s'il est trop léger et la voiture trop sale, le lavage ne sera pas optimal et la surface ne sera pas propre. Son pouvoir lubrifiant est aussi important : au meilleur il est, au plus sur sera le lavage. Et la mousse ? Elle est secondaire. Elle permet de capter les contaminants, de les isoler de la surface et de les évacuer sans risque en tombant ou au rinçage. Cependant les nouveaux shampoings sont étudiés pour former des micelles autour des contaminants et de les évacuer en sécurité via leur agents lubrifiant. Le pouvoir moussant devient donc secondaire dans ce cas. D'autres qualités peuvent être mise en avant comme la faculté de neutralisé le calcaire, les agents facilitant l'évacuation de l'eau (sheeting), ... Dans tous les cas, veillez à bien respecter la dilution du fabriquant pour avoir un pouvoir nettoyant et surtout lubrifiant idéal faute de quoi vous risquez de laver "à l'eau" ... ou de décaper votre cire de protection.

 

Le lavage doit se faire par section : une porte, une aile. Pour les grandes surfaces, il faut les découper en plusieurs section : faire le toit en deux ou trois sections par exemple. Le gant doit être bien gorgé d'eau savonneuse de façon à glisser sur la carrosserie. C'est le shampoing qui travaille : inutile donc d'appuyer ou de frotter. :exclaim: Il faut faire des mouvements droits en suivant les lignes du véhicule. Surtout évitez de faire des mouvements circulaires. On lave la voiture de haut en bas en commençant par le toit. L'idéal est d'avoir deux gants et d'en réserver un pour les bas de caisse qui sont les parties les plus contaminées. Entre chaque section quand on rince le gant, on vérifie qu'il n'y a pas de contaminants dessus avant de le replonger dans le seau de shampoing.

 

On peut également se servir du foam gun ou de la foam lance pour asperger la section avant de la laver au gant. Ceci permet d'avoir une bonne couche de shampoing et de bien faire glisser son gant quand il y a beaucoup de saletés.

 

Une fois que la section est faite, il faut la rincer immédiatement au tuyau d'arrosage pour éviter que le shampoing ne sèche sur la carrosserie et ne fasse des traces ("streaking"). Une fois rincé, on passe à la section suivante. Si l'eau est calcaire, on utilisera de l'eau déminéralisé ou des filtres anti-calcaire pour rincer sans laisser de trace. Le sheeting (vitesse d'évacuation de l'eau) dépend de la protection présente. S'il y a de l'eau stagnante sur les parties horizontales, il est temps de penser a ré-appliquer une protection. Une fois l'eau évacuée, vous pouvez observer le beading de votre protection : il s'agit des gouttes d'eau (taille, nombre) présentent sur la carrosserie.

 

Le séchage :

 

Le séchage consiste à enlever l'eau qui reste du rinçage et avoir une finition parfaite sans engendrer de microrayures. Deux accessoires peuvent être utilisé : la raclette et la microfibre de séchage. La raclette permet d'évacuer un maximum d'eau en un minimum de temps. Il faut toutefois être sur de la qualité du lavage effectué avant et de la propreté de la lame afin d'éviter tout risque de micro-rayure. La raclette doit être en silicone souple afin d'être sans risque pour la carrosserie et d'épouser les formes du véhicule. Elle doit être rincée après chaque passage. Elle laissera un peu d'eau, ce qui oblige le passage d'une microfibre pour la finition.

 

Les microfibres de séchage sont de deux types : soit à fibre classique mais hautement absorbante (pour être classé dans la catégorie séchage), soit de type waffle weave. Ces dernières ont une structure gaufrée (en nid d'abeille) de façon à offrir une surface maximale dans les coupelles pour capter les gouttes d'eau. Les microfibres de séchage sont généralement de grande taille. Les petites sont pratiques pour les endroits délicats : bas de caisse (pour ne pas trainer au sol), rétroviseur, ...

 

Les microfibres doivent être propre. Comme pour un lavage, on suit les lignes de la carrosserie. Si la microfibre se sali, c'est que le lavage est à refaire. Il n'y a pas besoin d'exercer une pression : il suffit de faire glisser la microfibre pour qu'elle absorbe l'eau. Il existe deux techniques pour utiliser une microfibre. Soit on pose la microfibre (valable sur les surfaces horizontales) et on la tire par deux bouts pour la faire glisser. C'est la méthode la plus sure car il n'y a que le poids de la microfibre qui la fait appuyer. Sur les surfaces verticales, on la pliera en 2 ou 4 et on la fera glisser en prenant soin d'appuyer juste ce qu'il faut pour qu'elle reste en contact avec la carrosserie. Soit on pose la microfibre sur la surface à sécher et on appuie légèrement dessus avec les mains sans la faire glisser. L'appuie sert juste à ce qu'elle capte l'eau en dessous. On la soulève pour la déplacer et on recommence sur une autre zone.

 

N'oubliez pas d'évacuer l'eau des moindre recoins (passage de porte, joints, miroir des rétroviseurs, ...). Pour cela vous pouvez vous aider d'un compresseur, d'un blow drayer ou d'une paille.

 

Si vous avez des traces aprs le séchage à cause de l'eau calcaire par exemple, vous pouvez passer un Quick Detailer après et l'essuyer à l'aide d'une microfibre ou pour gagner du temps vous pouvez pulvériser le Quick Detailer avant de passer la microfibre de séchage. :w:

 

IDDN Certification iddnpt_ani.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Pierre, Très bon guide thumbup1:

Je vais l'imprimer pour ma mère, vu comment elle s'y prend ! :doh:

J'ai beau lui expliquer, ..... :doh:

Pour le séchage, pour l'arrière des miroirs des rétros, des j'utilise une paille ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai ajouté quelques photos et j'ai mis des liens vers d'autres sujets importants. ;)

 

J'ai également inclus des liens vers les étiquettes : quand vous voyez "shampoing" il suffit de cliquer dessus pour avoir la liste de tous les sujets contenant l'étiquette shampooing (donc tous les sujets sur les marques de shampoing). Pareil pour "lavage" qui vous emmènera sur tous les accessoires de lavage, etc. :w:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci beaucoup Pierre pour ce super tuto ! A quoi sert de vouloir faire du detailing si on n'a pas les bonnes bases :g: Et comme le dit Bidondus, on peut le passer aux non initiés, c'est super accessible ! thumbup1:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Chouette tuto qui fait une très belle base.

 

Les constructeurs auto devraient même mettre ce genre de tuto dans leur notice d'entretien de voiture rien qu'à voir l'état de nombreuses voitures neuves après quelques semaines.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonne idée, ça m'évitera de transformer ma Mini en piscine s'il y a des vagues en route !

 

J'en ai vu à pas trop cher dans un magasin de bricolage

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonne idée, ça m'évitera de transformer ma Mini en piscine s'il y a des vagues en route !

 

J'en ai vu à pas trop cher dans un magasin de bricolage

Exactement,tu les trouves chez Leroy merlin à 3€ pieces,et ils sont bien etanche et pil poil pour les grid guard.

Pour le prix j'en suis satisfait.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je viens de lire l'article ! Il est fort intéressant et je pense des le mois prochain commander quelques articles comme le Kärcher 26431470 Canon à mousse ainsi qu'un shampoing PH NEUTRAL SNOW FOAM.

 

Merci ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

le prélavage ainsi que le lavage est une fameuse préparation !! mais question séchage !! pour éviter une mauvaise micro fibre ou une mauvaise raclette a eau de mauvaise qualité ou séchée car trop vieille !! ne serait il pas plus sur de passer tout a l'air comprimé ????? c'est une question qui ma traverser l'esprit :g: :g: :g: :g: :g:

ps que pensez de la bonne peau de chamois qu'ils utilisent dans de bon carwash manuel ????

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Effectivement le soufflage évite tout contact donc c'est très bien!

Après c'est le prix qui parfois est un frein.

 

Pour moi "bon" et "carwah" ne vont pas ensemble parce que je n'en ai pas encore vu mais ça doit probablement exister.

Pour la peau de chamois, les naturelles sont trop grasses et les synthétiques pas forcément meilleures que les microfibres (ce n'est que mon avis et il n'est en aucun cas une vérité générale).

Modifié par Benji

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Plus rapide qu'avec l'air comprimé, pour sécher tu peux aussi utiliser un souffleur à feuille voir même un souffleur pour poils de chiens.

Dans le genre, tu as la marque Metrovac qui fait différents souffleurs : http://www.detailingshine.fr/boutique/marques/metrovac.html.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Effectivement le soufflage évite tout contact donc c'est très bien!

Après c'est le prix qui parfois est un frein.

 

Pour moi "bon" et "carwah" ne vont pas ensemble parce que je n'en ai pas encore vu mais ça doit probablement exister.

Pour la peau de chamois, les naturelles sont trop grasses et les synthétiques pas forcément meilleures que les microfibres (ce n'est que mon avis et il n'est en aucun cas une vérité générale).

en fait j'avais penser a mon compresseur pour souffler  les rétros  poignées plaque arrière  puis pourquoi pas tout ???? finalement !!!!! 

sana penser aux souffleurs de feuilles et petites machine diverse montrée pas tonton bruno

j'ai un gonfleur électrique pour matelas pneumatique +- 25€ j'essayerais a mon prochain lavage !!!!!!

 

bon je continue mes lectures et mon apprentissage !!!!LOOL

c'est super 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  • Contenu similaire

    • Par Nobody38
      G|Techniq W4 Citrus Foam
       
       
       

       
       
      Utilisation :
      Mousse de lavage pour snow foam au PH Neutre pour foam lance ou vaporisateur pré-pression
       
      Dilutions préconisées avec foam lance :
      1 : 400 pour voiture peu sale (soit 1 ml de W4 pour 500 ml de solution)
      1 : 200 pour voiture sale (soit 2 ml de W4 pour 500 ml de solution)
       
      Dilution préconisée avec vaporisateur :
       1 : 20 (soit 48 ml pour 1 l de solution) 
        
      Prix :
       1 L - autour des 14 £ => 18.20 € (avec un taux de change de 1.3 environ) 
      5 L - autour des 35 £ => 45.50 € (avec un taux de change de 1.3 environ)
       
      A titre comparatif un AF Avalanche est à 12 £ en 1 L et 29.95 £ en 5 L.
       
      On le trouve chez : Slim's Detailing (c'est ici que je l'ai pris - en 1L), i4detailing, Elite Car Care et bien d'autres encore...
       
      Voici ce que l'on peut lire sur l'étiquette du produit :
       
       
       

       
       Test du ph : (merci à John50 au passage  )
      6.3 les 25 ml de W4 et 6.7 une fois dilué avec 450 ml d'eau environ.
       

       

       
       
       
      La voiture au départ (pas très sale mais sale quand même) :
       

       

       
       
      Place au photos :
       

       

       

       

       

       

       

       

       

       
      Après rinçage :
       

       

       

       

       
       

       

       

       

       

       

       
      Viendront le séchage avec l'AF Aqua Deluxe (un retour prochainement aussi) puis lavage.

       

       
       
      Mon retour : 
      Je ne l'ai pas dilué comme préconisé mais plutôt en 1:20 soit environ 25 ml + 450 ml d'eau chaude environ).
      D'autres essais seront effectués dans les semaines à venir avec des dilutions plus faibles.  
       
      La mousse est bien épaisse. Mieux qu'avec l'avalanche. Une agréable surprise.      
       
      Même après 5 min il en reste encore.
       
      Conclusions :
      Un très bonne mousse et un très bon pouvoir nettoyant (même si la voiture n'était pas très sale).
      Je ne sais pas s'il remplacera un jour mon AF Avalanche, c'est trop tôt pour le dire mais c'est bien partis pour. Reste le prix du W4 en 5 litres qui est moins intéressant que l'avalanche.
       
      Merci de m'avoir lu!
    • Par tonton bruno
      Bonjour a tous,
      Je vous présente aujourd’hui  le fameux "Buckaniser"  .
      Apres  la commande groupé le matériel est bien la , et j'ai la primeur de vous le faire découvrir.
      Je trouve cette accessoire hyper pratique , a se demander pourquoi ne pas y avoir pensé bien avant .
       
      Allez présentation
       
      Je vous laisse le lien de chez Addict auto qui est distributeur pour la France  https://www.addictauto.com/seaux-grit-guard/1223-buckanizer-rouge-organiseur-pour-seau.html
      Vous le trouverez en trois couleurs - bleu-rouge-et noir 
      Le plastique est dure et a l'air costaud ,deux petits trous au fond pour l’évacuation de l'eau 
      Le packaging est sobre , et aussi classe ,même  si celui ci pour la plupart d entre nous  finira a la poubelle quoi que? 
      Pas mal d'info deja sur le produit sur leur emballage. On s'est de suite de quoi on parle 
       

       

       
      Leur logo est terrible ..
       
       
       
      Le petit mot au fond du carton ...belle devise 

       
      Déjà vous avez compris que je suis conquis sur la présentation 
       
      Une fois sortie , hyper facile a venir clipser sur votre seau 
       
      Avec un crochet qui vient se prendre sur le bord de  votre seau 

       
      Une fois clipser 

       
      Voila ce que cela donne 

       
      Une fois que tout est en place , alors direction lavage 
      Un bonheur de déposer son gant , pinceau sans  que celui viennent a tomber 

       

       
      Et si on parle tarif 
      21.90€  sans la remise bien sur 
      C'est le prix d 'un shampoo ,d'une mf de séchage mais vous ne pourrez plus vous en passer , moi je l ai adopté a sa première utilisation .
      A avoir dans sa panoplie de detailer absolument.
      Merci de m'avoir lu j’espère avoir été complet , pour les questions comme toujours en dessous 
       
      le tonton bruno
       
       
       
       
        
    • Par Henritch59
      Poorboy's Super Slick & Foam
       

       
      On vous présente aujourd'hui le snow-foam de chez Poorboy's, le Super Slick & Foam:
       
      Description du site Carclean.nl :
       
       
       
      Ce qui pourrait donner en français dans texte :
       
       
       
      En gros, on retiendra qu'il s'utilise avec un ratio de 1:4 (25ml de produit pour 100ml d'eau), ne pas utiliser au soleil, et safe pour les cire et sealant grâce à son pH neutre.
       
      Son prix allant de 13,99€ pour le flacon de 473ml, de 20,99€ pour celui de 946ml et jusqu'à 52,99€ pour le gallon.
       
      Le produit est de couleur jaune, sent le bonbon genre bubble gum, et est très épais.
       
       
      Pour le test, nous sommes en présence d'un véhicule protégé, très sale, avec un bon film routier.
       

       

       

       

       
       
       
      Testé en dilution 1:4 (comme préconisé), pour une utilisation en foam-lance. La mousse est bonne et onctueuse :
       

       
      Mais ne tiendra pas longtemps. Moins de 5 minutes.
       
       
      Résultat après rinçage. Il ne reste quasiment plus rien :
       

       

       

       

       
       
      Il n'altère absolument pas la protection en place. Et j'allais oublié de le préciser, il a été efficace sur les quelques cadavres de moustiques présents sur la calandre.
       
      Le lavage ensuite, n'a été qu'une simple formalité.
       
       
      En résumé, un bon shampoing de prélavage, mais malheureusement avec un coût au prélavage trop élevé en petit conditionnement. Il faudra alors préférer l'acheter en gallon.
       
      Malgré une note de 15/20 pour son pouvoir nettoyant, je ne le recommanderai pas spécialement, à moins de commander sur ce shop et le prendre en gallon.
       
       
      Ci dessous ma fiche test :
       

    • Par cyril62118
      Bonjour à tous donc voilà je vais vous faire un petit retour sur ce shampoing de pré lavage.
      Acheter chez notre partenaire addict auto :
      https://www.addictauto.com/prelavage/621-definitive-citrus-pre-wash-5l.html
       
      Donc voilà le Definitive Wax citrus prewash.
      Fiche du produit :
      Definitive Wax Citrus Pre-Wash est un produit de prélavage concentré et diluable conçu pour être utilisé dans un vaporisateur ou dans un canon à mousse (foam lance) afin d'assurer un prélavage efficace.
       
      Il est très efficace sur la saleté tenace tout en restant safe sur les véhicules protégés.
       
      Ratios de dilution recommandés:
       
      Pour les véhicules légèrement sales: 1:60
      Pour les véhicules très sales: 1:20
      Pour décoller les insectes morts: 1:10 (maximum 1:5)
      Definitive Wax Citrus Pre-Wash est un produit de prélavage efficace et économique.
       
      Conseil d’utilisation :
      Utilisation au pulvérisateur
       
      Pulvérisez le produit sur la surface à nettoyer.
      Laissez agir 3 à 5 minutes.
      Rincez abondamment à l'eau (jet puissant ou nettoyeur haute pression).
      Utilisation au canon à mousse (foam lance)
       
      Versez 50 à 100ml (soit une dilution de 1:10 à 1:20) de produit dans la bouteille de 1L de votre canon à mousse (foam lance).
      Complétez en eau.
      Pulvérisez sur tout le véhicule.
      Laissez agir 5 à 10 minutes.
      Rincez.
      Important
       
      Ne pas laisser sécher.
      Ne pas utiliser pur.
       
      J’ai acheté ce produit pour effectuer des lavages en stations pendant les périodes hivernales quand je ne peux pas laver mon véhicule chez moi.
      Le produit a une texture liquide et jaune, il sent bon le citron ????.
      Je l’ai testé en dosant 50ml dans 1litre d’eau mais ce n’était pas suffisant le véhicule n’étant pas lavé depuis 3 semaines il restait des traces au niveau du toit et sur les côtés.
      Je l’ai donc dosé au maximum préconisé soit 100 ml par litre, j’ai donc mis 200ml dans 2 litres d’eau chaude pour un véhicule non lavé depuis 15jours.



       
      Pendant l’application du produit la mousse est un peu épaisse mais retombe plutôt vite



       
      Après le rinçage on peut voir qu’il est bien safe ma cire est toujours présente, ici la fusion wax de chez fireball posée depuis 7 semaines


       
      Après essuyage il n’est resté qu’une ou deux traces sur la micro fibre d’essuyage je pense certainement un endroit où je ne suis pas bien passé avec le nhp



       
      Pour finir il fait bien son travail pour un entretien régulier et pour ceux qui ne peuvent pas laver leur voiture chez eux, il peut être un bon compromis. De plus il est plus économique que le citrus power d'auto finesse, a voir si en réduisant le dosage un petit peu si il serait aussi efficace. J’ai utilisé 1,7L de mon pulvérisateur soit 170ml de produit.
      Seul petit problème peut-être le conditionnement qui ne se fait qu’en 5L pour ceux qui veulent l’essayer mais étant satisfait du produit cela me convient pour ma part, et peu être aussi son dosage qui paraît beaucoup mais il faut que j’essaie en le dosant un peu moins.
      Merci de m’avoir lu et j’espère que mon retour aura été bon !
       
      Désolé pour les vignettes photos... hostingpics a fermé je n’arrive pas à poster les photos en format original, si vous me donner un hébergeur qui le fait je modifierait le post dès que possible.
    • Par tonton bruno
      Bonjour a tous ,
      Voici donc mes retours sur les mf de la marque KLIN  
      je vais commencer par la " DRYING ZERO" 

       
      Vous trouverez la description complète sur Addict-Auto  
      différentes colories x4 
      Son tarif est de 13.90€ ce qui en fait une des moins cher du marché 
      en 90w70 grande taille mais super  pratique a l'usage 
       

       
       
      Microfibre a deux faces 
      Elle est surprenante d’absorption j ai fait mon break mondeo sans soucis sans traces...
      un plaisir a l'utiliser  , elle glisse sur la carrosserie un bonheur 
      elle me fait penser a la gyeon que j'aime bien , 
      Une microfibre a découvrir et a avoir dans sa panoplie
      je vous encourage a la tester vous ne serez pas déçu.
      merci de m'avoir lu 
      le tonton bruno 
       
      Elle existe aussi en version pub ,ici avec la marque de chez A A , a quand une mf detailing art si il y a des amateurs pourquoi pas en faire une ?

×