Aller au contenu

Messages recommandés

Invité DrK

très intéressant comme article,

je n'ai jamais utilisé d'IPA, mais je pensais, à tort, que l'IPA pouvait virer les protections afin d'en poser une nouvelle.

Mais apparemment ca ne fonctionne pas sur tout les types de polymères.

 

d'un point de vue économique, si l'on ne travaille pas sur une peinture récente ( correction de défaut avec rajout de peinture par exemple) l'on peut apparemment travailler avec de l'IPA à 10% , ce qui revient à 90 cts le litre approximativement. correct ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca as l'air très interressant

l'IPA en trop forte concentration abimerai certains vernis

j'ai eu l'occassion de le remarqué sur ma Bmw mais perssonne ne me croyais

 

je le lirais plus en détails plus tard

 

merci beaucoup cédric ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tres intéressant. Je m'en vais diluer mes bouteilles de ce pas :doh:

Tu as tout à fait raison...il serait vraiment fort regrettable que tu abimes...ta VOLVO ! ! ! :cool3:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité nicola007

qu'il faut te mettre à l'anglais :lol:

 

je regarde les séries us en VO et je comprend mais à la lecture c'est pas ça :lol:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

en résumé ça dit quoi? :blush:

 

Qu'on a parfois sous-estimé la puissance de l'IPA.

 

Dans le sens où utilisé pur ou à une dilution de 1:1 (50%) c'est beaucoup trop puissant, voir même dangereux pour certains type de vernis. :doh:

 

Et donc utiliser l'IPA entre 10% et 17,5% est plus que suffisant pour contrôler le niveau de correction et donc nettoyer efficacement les résidus de polish.

 

 

 

Par contre on sur-estime aussi son pouvoir de cleaner, car au final, il ne viendrait pas à bout de toutes les cires ou sealants, surtout les polymères aux formules complexes.

 

Et que la meilleure solution de préparer la carrosserie au nouveau traitement c'est la clay ou le cleaner (travaillé à la main ou à la machine) qui en plus eux, permettent d'apporter plus d'éclat.

 

(( Cette partie nous concerne peut-être un peu moins, car ce sont surtout les ricains qui au final n’utilisent que très peu la clay... ))

Modifié par n0naud

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité nicola007

ok merci beaucoup pour ce résumé :)

 

je ne l'utilise jamais en cleaner donc ça va mais je vais mettre ma bouteille d'ipa à 15% pour être certain :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si parfois, un petit coup d'IPA avant la pose d'un sealant, mais c'était de l'IPA à 1:1 pulvérisé sur une MF.

(et 1:1 car c'était jusqu'à lors la fausse idée reçue de la dilution à adopter)

 

Mais il y a toujours eu au par avant, lavage hard et passage de la clay.

 

L'IPA étant utilisé indirectement grâce au passage de la MF, pour "obtenir une base saine" pour l'accroche du sealant.

 

 

 

Jamais je n'utiliserai l'IPA en tant que cleaner directement pulvérisé sur la carrosserie en me disant : "c'est bon, je n'utilise pas la clay car l'IPA va tout dégager... C'est un bon cleaner" :unsure:

 

Je n'ai jamais pratiqué de la sorte.

 

 

 

Mais on va aller diluer tout cela et passer autours de 10% - 15%. :blush:

Modifié par n0naud

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Super intéressant ce sujet sur l'IPA, j'en tiendrai compte pour son utilisation la prochaine fois. Mais de tout façon, la clay est toujours recommandée avant une nouvelle prépa.

Modifié par D-Mano

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité nicola007

au sujet de la clay, je ne suis pas d'accord sur le fait de la passer avant toute nouvelle prépa ... mais c'est un autre débat :lol:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité katsuhiro

Euh je suis peut-être à la ramasse mais si j'ai bien compris vous vous servez de l'IPA après la phase correction pour voir si vous avez bien travaillé et enlevé les éventuelles filers de certains produits. Cela remet la carrosserie à nue pour poser le Glaze, enfin pas complètement apparemment.

 

J'ai bon :D

 

B)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

[...]si j'ai bien compris vous vous servez de l'IPA après la phase correction pour voir si vous avez bien travaillé et enlevé les éventuelles filers de certains produits. Cela remet la carrosserie à nue.

 

Jusque là tu as parfaitement saisi l'utilité de l'IPA à 10-15% dans la phase de correction.

 

Pour poser le Glaze, enfin pas complètement apparemment.

 

Là, tu confonds un peu. C'est surtout pour poser un seallant qu'on utiliserait de l'IPA, toujours dans le but d'être sur une carrosserie nue pour maximiser la polymérisation du sealant à base synthétique.

 

Un glaze souvent gras et huileux, ou acrylique n'a pas besoin de polymériser.

 

 

Et là où l'IPA n'est "pas complètement efficace" c'est face à un sealant polymère, à la formule complexe.

 

En effet certains utiliseraient de manière abusive l'IPA pour faire sauter une protection... Alors qu'un bon lavage hard avec éventuellement le passage de la clay soft par la suite suffit!!

Modifié par n0naud

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité katsuhiro

Ok donc on s'en sert surtout en phase correction, après ça dépend si on pose un glaze ou pas .

 

 

B)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il s agit bien d alcool isopropylique 70° que l on dilue a 10 % voir 15 % que l on utilise dans la phase de correction de polissage final.. dans ce cas ci 17.5% pour la dilution

 

j ai trouvé ca dans mon armoire a pharmacie

 

782727DSCN4879.jpg

Modifié par john50

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si on prend l'article publié par Mike Phillips dans le premier lien, en haut de cette page, il y a justement les différentes dilution en fonction du produit de départ.

 

50% - 70% - 91% (ils n'ont pas d'IPA pur à 99% les ricains?).

 

 

 

Donc en partant de la base IPA 70%, soit on fait une règle de trois pour arriver à la solution finale diluée entre 10 - 15%.

 

Ou bien on suit les quantités proposées dans l'articles qui donnent, pour l'IPA 70%, une solution finale dosée à 17,5%.

 

 

 

Soit on calcule soit même ; soit on applique la recette toute faite.

70% IPA

To mix a 32 ounce Spray Bottle

8 ounces (or ½ of a 16 ounce bottle) will make 32 ounce of 17.5% IPA to Water solution. Get a 32 ounce container, pour in 8 ounces, (or ½ of a 16 ounce bottle) of the 70% IPA and then fill the rest of the container up with water and you get 32 ounces of 17.5% IPA to Water solution

Modifié par n0naud

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je relance un peu le topic sur l'IPA ! Je pense que l'IPA n'est pas uniquement qu'un dégraissant. Comme la plus part d'entre nous l'utilisent plus pour un cleaner qu'un dégraissant. Pour moi le seul dégraissant que j'utilise c'est le SurFex HD (pour mon cas). ;)

 

Donc au final, il à deux casquettes suivant sa dilution bien entendu... B)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sujet très intéressant.

Je ne comprends pas tout l'article par contre, car certaines termes sont trop techniques ^^

Je m'en vais donc, de ce pas, pulvériser l'IPA sur ma voiture, craquer une allumette et éteindre avec une MF ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×