Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'Mousse de polissage'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Bienvenue
    • Annonces et suggestions
    • Présentez vous
    • Le bistrot
  • Galerie
    • Wash & Wax
    • Showroom
    • La galerie d'ART
    • Concours Detailing Art
    • Votre collection / garage
  • Conseils
    • FAQ / Guides
    • Guide d'achat pour les débutants
    • Calcul des dilutions
    • Tutoriaux
    • Demande de conseils
  • Detailing
    • Lavage et décontamination
    • Jantes, pneus, plastiques et compartiment moteur
    • Intérieur, vitres et capotes
    • Compounds, polishs, cleaners et glazes
    • Protection
    • Materiels et accessoires
    • Business
  • Les bonnes affaires et les rencontres
    • Sites internet
    • Petites annonces
    • Avantages et réductions
    • Rencontres et Detailing Art Classes

Calendriers

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.


Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui contiennent…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


AIM


MSN


Website URL


ICQ


Yahoo


Jabber


Skype


Localisation:


Voiture


Moto


Vélo


Intérets

11 résultats trouvés

  1. Tout sur le polissage Cette présentation a pour but de vous expliquer le fonctionnement d'une polisseuse afin d'enlever les micro-rayures, les griffes, appliquer un glaze ou une cire. Elle est surtout théorique afin de vous aider dans le choix de votre matériel : polisseuse, polish, pads, ... Pour des explications plus techniques, rendez vous dans la rubrique Tutoriaux. Vous y trouverez des guides comme celui sur l'utilisation de la Meguiar's G220. Mais avant tout, pourquoi polir ? C'est le polissage et non le cirage qui offre le plus de bénéfice à l'apparence de la peinture. Afin de maintenir une peinture en bon état, il ne faut polir que lorsque c'est nécessaire car on enlève à chaque fois une fine couche de la carrosserie. Si la peinture est neuve, ce n'est pas la peine d'utiliser des polish fortement abrasifs. Un polish de finition voir un pre-wax cleaner, un AIO ou un glaze suffisent à redonner le brillant. Même en ayant le plus grand soin de sa voiture, tôt ou tard la peinture aura des défauts dus à l'oxydation, des tâches d'eau, aux pluie acide, des traces de sable ou chimiques, des éraflures, ... Tous ces défauts se règlent de la même façon. Les grosses imperfections s'en vont avec un compound ou un polish intensif. Ceux-ci vont enlever 90% des défauts. Les 10% restant partiront avec un polish de finition. Il se peut que vous ayez à polir une surface plusieurs fois et avec différents polish pour obtenir un beau résultat. Ne soyez pas découragé, c'est normal. Vous devrez expérimenter une variété de polish et de combinaison de pad pour obtenir le meilleur résultat. Il n'y a pas de combinaison gagnante à tous les coups de pad et polish. La façon d'utiliser la polisseuse, le climat, la dureté de la peinture, sa couleur, ... sont des facteurs qui influent sur le résultat final. Ne soyez pas déçu si votre première expérience n'est pas parfaite car un petit changement (de pad, de polish ou de vitesse) peut faire une grosse différence. Il existe deux types de polisseuses : les rotatives et les orbitales. Dans ces dernières, les plus répandues/connues sont les Dual Action (double action). La polisseuse rotative est bien souvent préférée à la polisseuse orbitale en raison de son efficacité et de son rendement sur des carrosseries très abimées. Par exemple, les travaux de restauration de vernis particulièrement durs et abimés ou de zones poncées sont très difficiles, voire impossibles à effectuer avec une polisseuse orbitale. Ceci est dû à la conception même de la machine : par rapport au mouvement orbital, le mouvement rotatif induit un passage plus rapide et plus soutenu. Il en résulte un échauffement plus rapide de la zone travaillée et une friction des polishes plus efficace. Les polisseuses rotatives travaillent sur le couple et la chaleur dégagée. A l'inverse, les polisseuses orbitales travaillent sur la vitesse en reproduisant le mouvement de la main. Il faut certes plus de temps pour arriver au même résultat, mais le travail se fait en toute sécurité et les finitions sont parfaites. Alors que les résidus de polish sont toujours bien présents au bout de 4 à 5 minutes de polissage avec une machine à mouvement orbital, ils commenceront à disparaitre au bout de 30 à 45 secondes sous l'action d'une polisseuse rotative. Ce type de machine est donc bien plus efficace quand il s'agit de « casser » le polish. Les polisseuses rotatives Lors d'un achat de polisseuse rotative, il convient de prendre en compte l'aspect budgétaire : si certaines machines se vendent à 50 € sur Ebay, d'autres plus perfectionnées peuvent afficher des tarifs atteignant 500 €. D'un point de vue technique : Le modèle choisi doit proposer au démarrage une vitesse de rotation comprise entre 800 et 1000 TPM (tours par minute, ou RPM en anglais). Sa vitesse maximale doit être au moins à 2000 TPM. La régulation électronique de la vitesse est une autre fonction importante à laquelle il est bon d'être attentif : elle permet de garder une vitesse constante lorsqu'une pression est exercée sur la machine. Attention, tous les modèles ne proposent pas cette option ! Moins important de prime abord, la présence d'une poignée de maintien et un poids si possible inférieur à 3 kg se révéleront bien utiles si vous utilisez souvent votre matériel. Partant de là, la sélection de la marque résultera d'un choix purement personnel : les plus grands constructeurs commercialisent des références incontournables et taillées sur mesure pour le polissage de carrosserie. Citons pèle-mêle les Makita 9227CB, Festool Shinex RAP, Metabo PE 12-175, Rupes LH series, Flex PE series et L series, ... Ces marques proposent des modèles d'excellente facture qui se... facturent de 200 € à plus 400 €. Makita ou Festool sont des marques reconnues au niveau de l'outillage industriel. Leur niveau de finition est élevé et supérieur par exemple à Black & Decker. Dans un autre style, Rupes ou Flex vous proposent des polisseuses performantes pour un poids réduit de 1,9 kg ! Si votre budget ne vous permet pas d'acquérir ce genre de machine, il vous est toujours possible de vous rabattre sur les modèles disponibles via Ebay. La célèbre Krauss en est le plus connu. Pour un prix variant entre 50 € et 80 € (selon les packs et accessoires), vous pouvez vous équiper d'une machine qui satisfait de nombreux utilisateurs occasionnels. Revers de la médaille : la régulation électronique n'est pas au programme, la finition est moindre et le poids plus conséquent (environs 4kg). Les polisseuses orbitales (double action) Les polisseuses orbitales les plus répandues ont longtemps été la Porter Cable 7424 et l'Ultimate Detailing Machine. Ces modèles sont américains et nécessitent l'utilisation d'un adaptateur secteur 220V/110V onéreux pour pouvoir être utilisé en Europe. Sur le marché européen, Meguiar's propose depuis début 2008 la G220EU qui est une Porter Cable 7424 améliorée et qui fonctionne en 220V. Son équivalent pour le marché américain et la G110. Ce marché étant bien moins concurrentiel que celui des rotatives, la Meguiar's G220 a donc longtemps été seule. Cette machine, qui coûte dans environ 200 €, conçue pour la rénovation automobile a fait le bonheur des passionnés européens jusqu'alors peu gâtés. Il existe maintenant une G220V2 qui propose des petites nouveautés et plus de puissance. Une autre marque a fait son apparition ces dernière année : Kestrel avec la DAS-6 Dual Action Polisher, que l'on peut se procurer pour moins d'une centaine d'euros. Les Kestrel DAS-6 et DAS-6 Pro sont des équivalents respectifs des G220 et G220V2. Les Kestrel sont déclinées dans d'autre marque comme par exemple la Krauss DB-5800S. La différence entre une polisseuse rotative et une orbitale double action est essentiellement du au mouvement qu'elle inflige à la mousse de polissage (pad) et donc la façon dont est travaillé l'abrasif (le polish) : Mouvement des polisseuses double action Ces polisseuses sont appelées Dual Action car c'est une caractéristique du mouvement de leur tête. Le plateau tourne sur un axe central (grâce à la force centrifuge) et cet axe est entraîné de façon excentrique. C'est comme l'orbite de la terre qui tourne sur elle-même et également autour du soleil. Voici le dessous d'une Porter Cable 7424 : Vous voyez que la fixation pour le plateau (backing plate) est excentrée. Le contrepoids (counterweight) est diamétralement opposé au plateau pour équilibrer le poids du tampon et du plateau, évitant ainsi les balancements et amortissant les vibrations du tampon en rotation sur son orbite. Plus la combinaison du poids du plateau et du pad est légère, plus la polisseuse sera efficace. L'action orbitale de la tête prévient la formation d'hologramme ainsi que de brûler la peinture. La polisseuse orbitale imite donc le polissage circulaire fait à la main, mais a très haute vitesse. Voila le mouvement résultant sur la carrosserie : Ces machines fonctionnent normalement à des vitesses comprises entre 2500 et 6000 orbites par minutes. On parle d'orbite par minutes (OPM) pour les orbitale et de tour par minute pour les rotatives (RPM). A 6000 OPM, elles font un gros travail. Les polisseuses orbitales se caractérisent par leur puissance, leur orbite et leurs accessoires. Une polisseuse orbitale et une rotative travaille différemment. Pour appliquer un compound avec une rotative, on va travailler dans une plage de 1200 à 1800 RPM. La taille du pad, le couple du moteur et un peu de pression vont générer la bonne quantité de chaleur pour casser le compound et amener le brillant sur la peinture. Avec une orbitale, la vitesse du pad génère l'énergie nécessaire pour obtenir l'action du compound. Il faut donc monter la vitesse de l'orbitale pour enlever les défauts. La rotation et l'orbite de la mousse produit un mouvement irrégulier qui évite à la polisseuse de brûler la peinture. Les polisseuses orbitales sont très simples à utiliser car elles produisent très peu de chaleur comparé à une rotative. Elles permettent de travailler quasiment sans risque et assurent une finition parfaite. La contrepartie a cette sécurité et qu'une polisseuse orbitale travaille moins vite et ne pourra pas enlever les griffes profondes. Alors qu'elle améliorera l'apparence des griffes et enlèvera presque toutes les micro-rayures, une polisseuse orbitale ne produit pas assez de chaleur pour travailler profondément dans la peinture. Si vous avez une zone avec des dégâts que la polisseuse orbitale n'enlève pas, vous avez plusieurs solutions : faire du wet sanding avec un papier de verre avec un grain de 1500 à 2000, utiliser une polisseuse rotative ou vivre avec... Les polisseuses roto-orbitales Depuis peu est apparu un troisième type de polisseuse qui reprend les avantages des deux précédentes (rotatives et orbitales) sans en avoir les inconvénients : les roto-orbitales (ou roto-excentrique, excentrique, orbitale excentrique, ...). Les plus connues sont les Rupes BigFoot (LHR 15ES, LHR 21ES), les Festool Rotex, la Flex XC 3401 VRG ou la Chemical Guys No Swirls! XTREME S08 DA Polisher. Le principe est celui d'une rotative avec l'axe du plateau excentré de façon a créer un mouvement orbital. L'axe du plateau ne tourne pas sur lui même contrairement au Dual Action : Le mouvement résultant est d'une part proche de celui d’une rotative assurant ainsi une correction rapide des défauts et d'autre part le déplacement de la mousse de polissage grâce au mouvement excentrique offre la sécurité d’une orbitale. Plus l'axe est excentrée, plus la mousse est en mouvement et donc plus la polisseuse est sure. En général, l'axe est excentré de 8 mm. Ces roto-orbitales réunissent donc le meilleur de la rotative te de l'orbitale. Lors du choix d'une machine, il faut tenir compte de la vitesse de rotation, de la puissance, de la présence d'une régulation électronique et du poids. Le minimum pour commencer est d'avoir une bonne polisseuse (rotative, orbitale ou roto-orbitale) mais aussi un plateau en velcro, un (des) mousse(s) de polissage et du (des) polishs. Les plateaux (backing plate) Il existe plusieurs types de plateau pour fixer les mousses, allant d'un diamètre de 3 à 7 pouces. Le plateau possède un velcro afin d’y fixer rapidement les pads (qui viennent se scratcher dessus). Le plateau doit toujours être plus petit que la mousse afin d'éviter qu'il entre en contact avec la carrosserie et ne fasse des dégâts. Ses bords doivent dépasser de 0,5 cm environ au minimum afin de ne pas faire frotter le plateau contre la carrosserie lors de polissage à la verticale. L'exemple typique est le polissage du bas du coffre avec le plateau qui frotte contre le pare-choc. La différence entre le plateau et le pad doit être de 1,5 pouce (plateau de 5 pouces et pad de 6,5 pouces par exemple) pour les grands et de 0,5 pouce pour les petits (plateau de 3,5 pouces et pad de 4 pouces par exemple). Pour travailler proprement et en toute sécurité, la combinaison tampon et plateau doit être équilibré avec le contrepoids installé (pour les polisseuses orbitales). S'il n'y avait pas de contrepoids, vous ne pourriez pas utiliser la polisseuse plus de quelques minutes avant que votre main ne s'engourdisse. Souvent le(s) plateau(x) fourni(ent) avec la polisseuse ne sont pas de bonne qualité ou de la bonne taille. Il convient donc d'en acheter d'autre. En général on privilégiera deux tailles : grand : 5 ou 6 pouces pour des pads de 6,5 ou 7 pouces petit : 3 pouces pour des pads de 80mm ou 4 pouces Les backing plate peuvent être en mousse (d'une densité très molle a très dure) ou en polyuréthane (légèrement flexible). Les plus connus en mousse pour les rotatives sont les 3M ou les Gloss-it. Si vous ne savez pas trop quoi prendre (souple ou dur), les Lake Country en polyuréthane restent le meilleur compromis. Pour les orbitales c'est essentiellement des plateaux en polyuréthane : Meguiar's, Lake Country, ... Lors de l'achat, attention a ne pas vous trompez : les polisseuses rotatives ont besoin d'un plateau avec un pas de vis M14 (européen) alors que les orbitales nécessitent un plateau avec une tige filetée. Les mousses de polissage (pad) Le pad ou mousse de polissage est le support qui fait interaction entre la machine et le produit. Comme pour le polish, il est important de bien choisir son pad en fonction des défauts et du polish utilisé. Avec un polish abrasif, on utilisera un pad abrasif ayant une mousse plus dure et qui chauffera beaucoup plus vite le support d'application. C'est radical contre les défauts (attention de ne pas trop forcer sur la carrosserie avec ce type de pad). A l'extrême opposé, on utilisera un pad moins ou pas abrasif (avec une mousse molle) pour appliquer des polish de finition, cires ou bien sealants. Il existe donc plusieurs types de mousse (pad) et plusieurs tailles (la plus courante étant 6,5 pouces). On les distingue par leur degré d’abrasivité (c'est-à-dire la dureté de la mousse) : wool pad : en peau de mouton (naturelle ou synthétique). C’est le plus agressif des pads, pour les travaux de ponçage à l'eau (wet sanding). A utiliser avec un compound et une polisseuse circulaire (normalement) cutting : a utiliser avec les polish intensifs et compounds light cutting : pour les polish intensifs et de finition polishing : pour les polish de finition et les anti-hologramme finishing : pour les polish anti-hologramme, les glaze et sealant/cire finessing : pour les glaze et sealant/cire Le pad doit être utilisé avec le polish adéquat pour obtenir le résultat escompté. N'essayer pas d'utiliser un polish de finition avec un cutting pad pour enlever une forte oxydation ou des micro-rayures. Ca ne fonctionnera pas ! Pour appliquer le produit sur le pad, il existe plusieurs méthodes qui fonctionnent bien : faire un rond avec le produit à 2 cm du bord du pad a privilégier avec les orbitales qui ont tendance a ramener le polish au centre du pad faire un "X" a travers le pad valable aussi pour les orbitales mettre quelques noisettes (3 - 4) sur le pads pour les rotatives Les pad en mousse les plus répandus sont les Lake Country Constant Pressure, les Lake Country Hydro-Tech, les Scholl Concepts, les Menzerna et les nouveaux pads de chez France Detailing. Pour les pads en laine, les Lake Country synthétique restent une référence, les Scholl Concepts sont eux naturels et d'excellente facture. Il existe aussi des bonnets en microfibre pour mettre au dessus des pads afin d'enlever rapidement les polish et cire (buffing). Pour nettoyer les pad, le plus simple est de les laver. Il n'y a pas si longtemps les fabricants déconseillaient le lavage car l'eau et les détergents détachaient le velcro de la mousse. Ce problème est maintenant résolu en grande partie. Laver un pad tous les jours est contraignant pour les professionnels. La plus simple solution est alors de les nettoyer à sec avec une brosse (en nylon ou en poils de cheval) pour enlever les dépôts de produit et de les conserver dans des sacs congélation en indiquant sur le sac quel produit est présent sur le pad. Quand le pad est trop sale, il est temps de le laver. Ne pas laver les pad a la machine mais a la main. Mettre 15 ml de liquide vaisselle dans un seau de 10 litres et compléter avec de l'eau. Laisser tremper le pad 30 minutes dans le seau puis masser le pad pour enlever la couche de produits. Changer l'eau du seau, rincer le pad, le presser et le laisser sécher a l'air. Ne pas mettre au sèche linge ! Il existe aussi des détergents pour microfibre et pad ; le meilleur étant le DP Polishing Pad Rejuvenator. Les polishs Le tableau d'abrasivité des différents polish reprend déjà les principaux polish, leur abrasivité, leur finition, la façon de les utiliser, ... Ici je vais juste détailler la fonction de chaque catégorie et leur image. 1) Compound : en rouge dans le tableau. C'est un polish très agressifs pour retirer les fortes oxydations, de gros défaut sur la peinture et les rayures causées par le papier de verre (wet sanding). A utiliser avec un wool pad ou un cutting pad. Toujours commencer à travailler avec le pad et le compound le moins agressif possible ! Utiliser le compound que lorsque l'on sait parfaitement ce que l'on fait ! Normalement les compounds sont utilisés avec les polisseuses circulaires. Pour l’utilisation avec des polisseuses orbitales, il convient d’utiliser un pad de 4 pouces afin de pouvoir générer assez de chaleur pour casser le produit (la surface étant moins grande, la puissance est plus concentrée). N’utilisez un compound que si un polish intensif n’est pas venu à bout des défauts. 2) Polish : a utiliser pour enlever les rayures, les imperfections, les traces d'eau, les taches de pluies acides, l'oxydation et les micro-rayures causées par les compound. Il existe deux sortes de polish : intensif (à utiliser avec des cutting pad et light cutting pad) et de finition (à utiliser avec les polishing pad). Un polish intensif (en jaune dans le tableau) est plus abrasif qu'un polish de finition. Il sert à corriger les défauts moyens mais laisse de petites imperfections. Après le passage d'un polish intensif, il est obligatoire de passer un polish de finition. Les polish intensifs s’appliquent avec un pad de 6 pouces ou pour augmenter leur action avec un pad de 4pouces. A n’utiliser que si les traces ne partent pas avec un polish de finition. Un polish de finition (ou polish léger) est représenter en vert dans le tableau. Il permet d'enlever les petits défauts ainsi que ceux laissés par le polish intensif. Il offre un meilleur rendu (plus brillant). Ils sont à appliquer avec un pad de 6 pouces. 3) Glaze : appelé également lustrant. Il n'a pas ou quasiment pas de pouvoir abrasif pour enlever des imperfections mais va augmenter la brillance. Ils apportent des huiles pour remplacer celles perdues, un effet mouillé et une profondeur à la couleur. A utiliser avec un finishing pad ou un finessing pad. Exemple de glaze : Menzerna Finishing Touch Glaze, Meguiar’s #7, ClearKote Red Moose Machine Glaze, ... 4) Pre-wax cleaner : il contient des agents chimiques pour enlever les contaminations de surface qui ne partent pas au lavage ou a la clay. A utiliser avec un finishing pad. 5) Cire : elle apporte une protection à la peinture. Elle est le plus souvent liquide mais on peut également appliquer des cires solides avec la polisseuse. A utiliser avec un finishing pad ou un finessing pad. Utilisation de la polisseuse Votre voiture doit être lavée et sèche avant d'opérer. Travailler avec un bon éclairage. L'utilisation d'un halogène est l'idéal. Enlever bagues, montre, bracelet, ceintures et tout ce qui peut rayer la carrosserie. Porter un tablier pour protéger vos vêtements et la peinture. Utiliser du scotch de peintre pour protéger les plastiques (fenêtre, pare-brise, calandre, antenne, ...). Pour des raisons de sécurité, il faut toujours démarrer ou arrêter la polisseuse quand elle est à plat sur la carrosserie. Il faut la tenir fermement et l'allumer avec le pouce. Commencer à travailler à une vitesse de 3 ou 4 pour un orbitale, 1200-1500 pour une rotative. C'est un bon début. Un pad de 4 pouces permet d'aller dans des petites zones ou de faire une réparation sur une petite surface. Polir avec la polisseuse à plat sur la surface de la voiture. Si on incline la polisseuse, on risque de trop chauffer et bruler la peinture, de couper le pad avec le plateau ou d'abimer les plastiques. Contrairement à une rotative qui est capable de fournir de l'énergie sur le bord du pad en l'inclinant de quelques degrés, une polisseuse orbitale n'est pas capable de concentrer efficacement le polissage. Appliquer un ou deux spray de quick detailer sur un pad propre pour commencer. Ne pas mettre trop peu de polish sinon c'est la pad qui va travailler et fera sécher le polish avant qu'il n’agisse. Mettre assez de polish pour travailler une zone pendant une à deux minutes avant que le polish ne soit cassé (formation de brouillard). Passer le cordon d'alimentation autour du poignet et au dessus de l'épaule pour éviter d'abimer la peinture avec. Travailler avec la polisseuse avec un mouvement gauche/droite en balayant lentement et en recoupant la passe précédente de 50% de la largeur du tampon. Passer ensuite à un mouvement haut/bas sur cette même zone. Voila un schéma qui résume comment passer correctement la polisseuse : Et la même chose en gif animé : Utiliser un tampon propre par produit. Ne pas mixer les produits sur un tampon. Si le tampon a une couche sèche de produit dessus, utiliser une brosse en nylon ou en poils de cheval pour le nettoyer (la polisseuse doit être arrêtée). Voila pour la théorie. Il reste a vous équiper et vous lancer (de préférence sur un capot récupérer dans une casse) IDDN Certification
  2. Wolfgang German Applicator Rien de mieux que d'avoir dans sa boîte du detailer, des bons vrais pads de polissage main comme le german applicateur. Utilisation dans l'optique d'une correction avec une face orange pour les compound, et l'autre face noir sur la carrosserie pour l'application de glaze, wax, sealants... Il à l'avantage d'avoir au centre une séparateur de polish, pour éviter les mélanges de produits pour une optimisation sur votre carrosserie... Une valeur sûr pour un travail main. On le trouvera sur notre partenaire (pour les membres premium) chez notre ami Hervé sur Shine On Wheels où sur CCE, pour un prix de 7.00€ pour le 1er, et de 6.95€ pour le 2eme eshop.
  3. Ayant vu les nouveaux pads Lake Country Hydro-Tech chez Autogeek, j'ai eu envie de les essayer (mes CCS arrivant en fin de vie...). La première chose qui m'a frappé, c'est que la mousse est faite en Europe et qu'elle ont les même couleurs que celles des pads Scholl Concepts. Scholl faisant de l'OEM, je me suis dit qu'il y avait trop de ressemblance et qu'il fallait lever le doute. C'était la bonne excuse pour acheter également des Scholl Concepts lors du trip chez Shinearama. Avant toute chose, ces pads ont un point commun : ils sont fait pour les nouveaux polish à base d'eau. La structure de la mousse fait qu'elle n'est pas absorbante et garde le polish à la surface. Ceci permet donc de travailler les polish plus longtemps. L'idée derrière les Lake Country Kompresor est un peu la même : la mousse est compressée pour maintenir le polish a la surface. C'est pour ca que ces nouveaux pads sont plats et n'ont pas de dessin sur leur surface, contrairement aux Lake Country CCS ou aux Chemical Guys Hex-logic, qui eux ont des reliefs afin d'accumuler/stocker le polish à la surface. Je n'ai pas tester de polish a base de solvant avec (comme les 3M) car je me doute qu'ils ne sont pas fait pour et je n'ai pas envie de ruiner mes nouveaux pads. On privilégiera donc l'utilisation des Polish Scholl Concepts, des nouveaux Meguiar's comme le #105, des nouveaux Menzerna (Power Finish PO 203) ou du Wolfgang ! Je vais commencer par vous présenter les Scholl Concepts : Il existe 4 sortes de pads en mousse : 1) jaune : extreme (5/6) 2) bleu : cutting (3/6) 3) orange : polishing (2/6) 4) noir : finishing (1/6) Vous remarquerez qu'il y a un grand gap entre le jaune et le bleu en agressivité. Le jaune est vraiment très dur. Il me fait penser un peu au blanc de chez Menzerna : a utiliser avec prudence ! Normalement, il est a réserver au S0. Pour finir, entre le bleu et le jaune viennent s'intercaler les wool pad (donc le jaune est très agressif). Pour ce qui est des diamètres, il y a plusieurs tailles : 1) S : 85 mm (3,4") 2) M : 145 mm (5,7") 3) L : 165 mm (6,5") 4) XL : 195 mm (7,6") Vous vous rendez compte qu'il y a du choix, même si les dimensions sont un peut bizarres pour nous qui avons l'habitude des pouces (4, 5.5, 6.5 et 7) A titre de comparaison, on utilise généralement du 6,5 pouces donc du L chez Scholl Concepts. Les Menzerna sont des 5,3". La taille M arrive donc au milieu d'un classique 6,5 et d'un pad Menzerna. Le S correspond a un spot pad (les 3M font 75 mm, les Lake Country 100 mm). Je me demande qui utilise le XL.... J'ai donc pris des M en Scholl Concepts, histoire de voir ce que ca donne dans cette taille. Passons à la présentation : La première chose qui saute au yeux c'est la qualité de fabrication, la finition et le souci du détail Tout d'abord, le velcro ne vient pas contre le bord pour éviter tout risque de dommage. En frottant le bord du pad sur la carrosserie, c'est donc la mousse qui frotte. Voila la découpe de sécurité autour du velcro : La mousse est dense, quelque soit l'abrasivité du pad (jaune, bleu ou orange). C'est sa dureté/sa capacité a se déformer qui varie : plus le cut est élevé, plus la mousse est dure : Le pad est arrondie (bord biseauté) des deux cotés mais l'arrondi coté carrosserie est plus important que l'arrondi coté plateau : Une vue complète du profil : Le pad noir de finition est le seul a avoir une texture gaufrée. Passons maintenant au Lake Country Hydro-Tech : Il existe 3 sortes de pads : 1) bleu : cutting 2) orange : polishing 3) rouge : finishing Pour les diamètres, ca reste du Lake Country (du grand classique) : 1) 4" 2) 5,5" 3) 6,5" J'ai opté pour du standard : 4" et 6,5" (d'où mon choix du M pour les Scholl Concepts) Les voila a coté d'un Scholl Concepts (la différence de couleur vient du fait que le Scholl a déjà servi) : Comme je l'ai déjà dit, la mousse est la même. Voila le polishing : le bord est légèrement arrondi sur la face en contact avec la carrosserie. On retrouve la même sécurité au niveau du velcro mais ce dernier fait plus cheap. La qualité est là, mais la finition est un cran en dessous. En sens qu'il y a moins de souci du détail : Le pad reste globalement cylindrique malgré le petit arrondi. Vue de profil : Et pour comparer le Scholl Concepts au Lake Country : La version 4 pouces est on ne peut plus basique puisqu'il s'agit d'un cylindre : pas de protection pour le velcro, ni d'arrondi ! Bref l'impression sur ces Lake Country est qu'il s'agit bien de pads Scholl Concepts mais découpé plus simplement (pour réduire les couts ?). :? La qualité de la mousse est bien là mais il est dommage que la version 4" soit sans protection au niveau du velcro. Je n'ai pas pris de finishing car je m'en sert peu et la mousse rouge ne fait pas partie de la gamme des pads Scholl Concepts (donc je n'aurais pas pu le comparer). Il s'agit pourtant toujours d'une mousse Hydro-Tech comme sur le bleu et l'orange A noter que les Lake Country se distinguent par une serie Low Profile qui a une épaisseur de 7/8" (2,20 cm) au lieu de 1" 1/4 (3,20 cm) : Voila enfin une vue d'un pad Scholl M (5,7") posé au centre d'un Lake Country en 6,5" pour vous donner une idée de la différence de taille : Pour finir, j'ai essayé les deux marques et je suis conquis. J'ai poli tout le XC60 sans avoir a mettre un seul coup de QD sur un pad. Le polish reste effectivement bien à la surface et se travaille longtemps. le pad ne se sature de ce fait jamais en polish (comme pour un CCS). Ils sont plus efficace pour garder le polish en surface que la série des Kompressor de Lake Country. Le nettoyage est aussi plus facile vu que le polish ne pénètre pas dans la mousse. La mousse est assez molle, mais elle est dense ce qui fait que mon plateau Gloss-It se compresse avant le pad. Ils n'ont pas l'air de s'user vite, en tout cas ils sont comme neuf. Pour conclure, si vous possédez des polish a base d'eau, foncez ! 8-) De préférence, prenez des Scholl Concepts pour ces petits détails qui les différencient des Lake Country Hydro-Tech. Je n'ai vu les Hydro-Tech que sur Autogeek pour l'instant. Par contre, les Scholl sont présents dans de nombreuses boutique, et restent très bien placé niveau prix : Les L sont moins cher que des Meguiar's et au même prix que des 3M Les M sont au même prix que des Lake Country CCS ou les Chemical Guys Hex-logic
  4. Un petit retour sur ce produit : c'est donc un nettoyant "citrus powered" , Il se présente sous forme de poudre a dissoudre dans de l'eau (comme pour la machine a laver), Il fonctionne très bien,et est très économique ! en effet avec "une mesurel" vous faites 3-4 gallons de solutions nettoyante! cette solution peut être conservé a souhait dans un seau fermé jusqu'a ce que la solution devienne trop sale. utile pour les rénovations qui se déroulent sur plusieurs jours afin d'avoir des pads et accessoires toujours propre. l'opération de nettoyage ne prend que quelques secondes ! on prend son pad, on le trempe dans la solution tout en le malaxant, ca prends au maximum 15 secondes ! après un bon rincage et un rapide tour sur la polisseusse pour évacuer l'eau excédentaire, on laisse sécher les pads a l'air libre. Pour les pads plus encrassés, les laisser tremper plus longtemps est idéal ! 1/4 dosette pour environ 5L l'eau prend tout de suite une couleur jaune et une bonne odeur avant : après : avant : après : avant : après: séchage sur le fil je l'utilise aussi pour mes microfibres "premium" ou fragile, par exemple une dp fluffy qui passé a la machine ressortirait verte ou bleue, après un lavage a la main, rincage en machine, et elle est tout propre, très utile pour des microfibres très sale avant un passage en machine afin de pouvoir faciliter ce dernier. Maintenant seul le passage au dp peut ne pas etre suffisant a retirer des marques en profondeur a cause du manque d'action mécanique, cependant, vous pouvez laisser tremper 24h par exemple pour fluidifer la/les taches puis => machine. Certains polish (pigments notamment) sont trop ancré dans la mousse pour etre enlevé malheureusement (ssr1, 160ff, ..) Attention que ce produit est assez puissant, certains pads (scholl..), notamment les colles de velcro, n'aiment pas d'etre plongé dans ce type de solution ! Vous aussi vous utilisez ce produit ? Partagez votre point de vue !
  5. Invité

    Pads Lake Country 4"

    Bonsoir, je vais vous parler des derniers pads 4" que j'ai acquis. il s'agit des lake country 4" ccs, avec la technologie "constant pressure". En plus d'intégrer le fameux système CCS, mondialement connu, ces pads ci offrent en plus, une mousse supplémentaire (bleue) servant en quelques sorte d'amortisseurs entre polisseuse et pad. Les pads sont bien finis, cependant on regrette que le scratch ne se termine pas quelques millimètres en deçà du bord. (risque de détérioration si il rentre en contact avec la carrosserie) Ces pads sont vraiment un régal a travailler, les plus plaisant que j'ai pu tester ! ils possèdent une excellente maniabilité qui permettrait même de tenir la polisseuse avec une seule main. Pour dire, en travaillant avec le cutting, on a vraiment l'impression d’être sur un pad finishing tellement il se manie bien. Au niveau correction, le light cutting (orange), combiné a du fast cut, arrive a rattraper rayures et wetsanding. Cependant, un temps de travail conséquent est a prévoir. De plus, les 4" sont connus pour laisser une finition médiocre a potable(surtout le cutting). Ici, le polishing ou finishing , combiné respectivement avec extra fine ou ultrafina permettent une finition parfaite. la taille de 4" est certes assez grande pour travailler sur de très petites sections, mais les Lake Country s'en sortent très bien. Les pads me semblent plutôt endurant. la mousse des pads étant plutôt tendre, elle se détériora moins vite que celle des concurrents(endurance a la pression). Cependant cette tendresse exige une prudence sur des endroits comportant des éléments pointus & co qui risqueraient de déchirer cette mousse. Pour finir, les pads se nettoient très facilement, il suffit de les tremper dans du DP, de les essorer quelques fois, et ils ressortent propre comme un sous neuf. vous aussi vous utilisez ce produit, partagez votre point de vue !
  6. Voici un retour sur ce nettoyant pour pads et microfibres. Il s'agit du Foam pad & Microfibre cleaner de chez Starnagloss.: il est très concentré, il suffit de mettre un bouchon par litre d'eau pour un nettoyage courant à 2 bouchons pour un lavage intensif. descriptif de shinearama: Pour ce retour voila l’état du pad et des microfibre à nettoyer. plus quelques microfibre moins sales. un seau avec de l'eau chaude 50° à peu près. et le fameux produit nettoyant. vu le nombre de microfibres j'ai rempli le seau a moitié donc environ 5L additionné de 4 bouchons, je suis donc sous dosé par rapport a ce qu'on doit faire normalement. il suffit de mettre les microfibres dans le seau d'eau et de remuer afin que le produit fasse un peu de mousse. il suffit de laisser tremper ainsi les microfibre pendant une heure. pendant ce temps, je nettoie le pad, pour cela il suffit de tremper le pad, de le plier en deux et frotter les partie l'une contre l'autre. le pad pendant le nettoyage: et une fois rincé: après une heure voilà le résultat sur les microfibre les plus sale: et l'eau du seau!: lors de mes précédentes utilisations de ce produit les microfibre étaient toute ressortie bien propre, à la décharge du cleaner les microfibre sont sale depuis mon nettoyage intérieur de dimanche dernier et sont restées dans un seau dans la voiture en pleine chaleur pendant 4 jours. j'ai donc décidé de remplir le seau avec 3 litres d'eau chaude et 3 bouchons de produit. voici donc le résultat après les avoir laisser trempé avoir frotter un peu les microfibre puis rincé et l'eau du seau après le second lavage: les microfibres ne ressortent pas toute propre mais comme je l'ai dit elles ont passé 4 jours dans le coffre de la voiture en pleins soleil donc ça à du jouer sur le résultat. J'ai déjà pu utiliser ce produit en lavant des microfibre juste après utilisation ou le lendemain et les microfibre étaient ressorties totalement neuves. pour un lavage immédiat après travail il est parfait mais ne remplacera pas un lavage à la machine si fort encrassement ou si vous n'avez pas laver le soir même ou le lendemain vos microfibre, je l'ai utilisé que sur un german pad, mais bientôt sur des pads pour orbital, je vous tiendrai au courant de l’efficacité sur des pad utilisés avec du polish.
  7. Le duo applicateur ValetPro permettent une bonne prise en main. Leur mousse est de densité différente : - Le blanc est plutôt dur. Il est aussi dur qu'un cutting pad - Le noir est plutôt tendre, comme un finishing pad. La surface est plane, il n'y a pas d'alvéole comme les pads main d'une autre marque bien connue Leur prix ? 3.50€ l'unité chez polishing-cars, soit 7€ le duo, est un prix qui reste très correct ! Une alternative au german applicator ou le côté dur ne l'est des fois pas assez
  8. Je vais vous présenter les nouveaux pads France Detailing bien que je n'ai pas encore eu l'occasion de les tester (ca ne devrai pas tarder j’espère) ;-) Il en existe trois : Jaune : cutting Orange : heavy polishing Noir : finishing Ces pads sont disponibles en deux tailles : 135 mm soit 5,3 pouces 80 mm soit 3,1 pouces Autant le deuxième taille (80 mm) est classique, autant la première (135 mm) l'est moins. Il s'agit en fait de la taille des pads Menzerna pour ceux qui en ont et est proche des Scholl Concepts M (145 mm). Ca correspond en fait à la taille entre un spot pad et un pad classique de 6,5 pouces Passons à la présentation : Ils sont tous les trois alvéolés. Les alvéoles sont assez profondes : A plat : Leur conception est ingénieuse : le velcro ne va pas jusqu'au bord. Ca évites ainsi de faire des dégâts si le bord du pad touche la carrosserie : Le bord du pad en détail : Comme vous pouvez le voir sur les photos précédentes, la qualité de fabrication est excellente. Ils sont au moins aussi bien que les Scholl Concepts ! Voila ce que ca donne vu du dessus avec un backing plate de 5 pouces : Le bord avec le backing plate en détail : Ca se positionne parfaitement : le velcro ne vient pas "mordre" sur le bord. Passons aux différentes mousses maintenant : La noire est très molle, ce qui est somme toute logique pour un finishing pad. Par contre la jaune et la orange sont assez dure, d'ou le terme de heavy polishing pour la orange. Voila le jaune (cutting) : Avec 5 kilos de pression sur le backing plate : Elle s'écrase a peine ! Les alvéoles sont encore bien visible. On passe a l'orange (heavy polishing) : Toujours avec 5 kilos de pression : Quand je vous disez que la mousse est assez dure ! Il s'écrase un peu plus que le jaune mais les alvéoles sont toujours visible. Ca signifie qu'elle garde leur fonction (garder le polish en surface) même en mettant de la pression lors du polissage. Enfin le pad noir (finishing) : Et avec la même pression : En zoomant avec la pression : On constate qu'en s'écrasant, le bord du pad remonte sur le backing plate et fait office de protection vis a vis de la carrosserie. Un autre détail que vous avez peut être remarqué" : l'épaisseur des pad. Ils sont plus mince que les pads habituels. Ils font 25mm d'épaisseur et sont donc comparable aux low profile de chez Lake Country. Tres pratique pour les endroits difficile d’accès. Pour conclure, je dirais qu'ils sont très bien pensé (taille, épaisseur), la qualité de fabrication est exemplaire et ils sont proposé a un tarif défiant toute concurrence.
  9. Bonjour à tous Certains d'entre vous ont-ils testé les pads menzerna ?? C'est celui-ci que certains appelent "la brique" ?? http://www.elitecarc...facturers_id=49 merci d'avance
  10. Bonjour à tous ! Du nouveau dans le gamme polishes et pads pour orbitale chez Meguiar's... Le marketing chez Meguiar's frappe encore ! Dispo sur CYC : http://www.cleanyourcar.co.uk/index.php?_a=viewBrand&brandId=14.
  11. Je vais vous présenter les deux types de wool pads de chez Scholl Concepts 1) SOFTouch TopWool Il s'agit d'un pad à la fois en laine et à la fois en mousse : Il offre l'efficacité d'un pad en laine avec l'avantage de la flexibilité d'un pad en mousse. Les fibres de laine sont assez longue mais sont pas très dense comparé a un véritable wool pad. En fait il ressemble a un wool pad synthétique. Une sorte de filet est collé sur la mousse dans lequel sont fixé les fibres de laine : 2) Premium lambskin On le voit tout de suite : la laine est beaucoup plus dense que sur le SOFTouch. Même en écartant avec les doigts, impossible de voir la base des fibres : La finition est parfaite : la laine est cousue sur un tissu On voit bien que c'est la peau qui est fixé au tissu : Les fibres ont la même longueur que sur les SOFTouch : Ces deux pads se démarquent par leur qualité de fabrication Je ne les ai pas encore essayé mais je vous ferrai un retour des que j'en aurais eu l'occasion
×
×
  • Créer...